PARIS (17) : La Table d’Ugo, un restaurant ou on revient, forcement !.. Une cuisine qui vient du cœur.

Share

C’est à deux pas du métro porte Maillot, du Palais des Congrès, que vous trouverez au 3, boulevard Pershing (75017), la Table d’UGO. L’établissement ne laisse pas indifférent, la cuisine du jeune chef est gourmande, généreuse et audacieuse. Y revenir oui, à noter dans vos favoris.

Le chef-propriétaire Ugo et son maître d'hôtel Eddie

Le chef-propriétaire Ugo Ghion et son maître d’hôtel Eddie – ©

Visite et déjeuner le 9 juillet dernier. Le chef/propriétaire Ugo Ghion propose depuis le 2 octobre 2014, une jolie cuisine de caractère avec des notes exotiques dans un cadre authentique.

Reportage : Christophe Devé.

Le propriétaire-chef de cuisine n’a que 24 ans, BEP cuisine en poche, c’est Ugo Ghion, un vrai talent de grand chef, une graine de grand champion à suivre. La valeur n’attend pas le nombre des années…

Un beau parcours :Ledoyen, Hôtel Raphaël, Citrus Étoile, Le Laurent… au début de sa carrière, Ugo a touché aussi au service en salle, c’est complet !.

Dès votre entrée dans le restaurant, vous avez l’œil attiré par cette « grosse cerise » (entre les deux hommes sur la première photo)… bel objet.

C’est le maître d’hôtel Eddie et son adjointe Anaïs qui assure le service avec sourire, c’est impeccable, discret et attentif. Un restaurant, c’est un tout pour sa réussite, du plongeur en passant par le chef, la salle, le décor, l’ambiance…

Une belle découverte !

Une belle découverte !

Avant de vous décrire mon déjeuner, un mot sur le cadre. Jolies tables aux bords arrondis, couleur ivoire, comme les sièges, très confortables pour rester des heures à table. Jolis sets de table zébrés. Il y a un côté « cozy » dans une salle aux belles boiseries sur les murs, finement ciselées à la gouge. Rustique, dans le bon sens du terme. Cela confère le soir un côté certainement romantique et classe.

La salle peut accueillir une belle trentaine de couverts. Une discrète musique « Jazzy » vous accompagne.

La Table d'Ugo - La salle du restaurant - Photo : CD

La Table d’Ugo – La salle du restaurant – Photo : ©CD

Petit amuse bouche

Petit amuse-bouche

Passons à table !.. : Les produits frais et de saison sont à l’honneur. Un menu déjeuner, entrée/plat ou plat/fromage ou plat/dessert à 27 € (Très bon rapport qualité prix). Menu découverte 5 assiettes généreuses dessert inclus à 60 € ou à la carte, entrée à partir de 12,50 €, plat à partir de 23 €, fromage en assortiment à 11 € et dessert à partir de 11 €. Chaque jour « le poisson du marché ». La nouvelle carte d’été est en place. Notez la fermeture estivale des lieux du 16 au 24 août inclus.

Un petit amuse-bouche pour débuter le repas. Un délicieux Saumon fumé « maison » mariné au vinaigre de Xérès et Caviar de Hareng. Fin et subtile. C’est un bon début de déjeuner que je vais accompagner comme à mon habitude de mon eau pétillante favorite après avoir dégusté un jus de tomate bien assaisonné et frais.

Si vous le souhaitez, de votre côté, vous pourrez choisir, avec modération, dans la carte des vins. Blancs, Rosés, Rouges et Champagnes, dont un rosé !. Vin au verre (12cl) dès 6 €. Une carte avec les essentiels. A présent, dégustons !..

Première entrée : Un thon mariné, sa sauce Wasabi (raifort japonais, une belle pointe de piquant), mangue fraîche en milieu d’assiette pour apporter douceur et fraîcheur, bel équilibre. Deuxième entrée : Une joue de bœuf confite, tiède et fondante, ses condiments provençaux et note de xérès. A la fois rustique et légère ou comment donner une belle valeur aux morceaux « bas » du bœuf trop souvent oublié. Une sorte de souvenir d’enfance, quand le lendemain d’un « Pot-au-feu », Maman nous faisait une bonne salade de bœuf !. C’est le cas d’Ugo, qui puise quelques idées recettes dans la cuisine de son enfance… Un régal !.

L’Assiette dégustation, le Poisson du jour : Un délicieux pavé de Saumon fumé « maison » au bois de Hêtre, son jus de poulet raffiné et petites asperges vertes fraîches. Un mélange audacieux, original, très belle cuisson du poisson, à cœur, asperges goûteuses légèrement croquantes à souhait. On sauce volontiers son assiette, c’est excellent. Dans la cuisine d’Ugo on retrouve avec joie de belles sauces. N’est-ce pas la base de notre gastronomie française ?, les sauces, elles sont la cerise sur le gâteau et j’adore.

Pavé de Saumon fumé "Maison" au bois de Hêtre et jus de volaille

Pavé de Saumon fumé « Maison » au bois de Hêtre et jus de volaille – Photo: ©CD

Deuxième plat poisson : Espadon rôti au Satay (délicieux condiment asiatique), fenouil confit, sauce vierge de carotte et gingembre, huile d’olive extra vierge. Diable !, quel goût !. Délicieuse pellicule de Satay qui enrobe le poisson, pas trop salé, juste parfait. Espadon moelleux, belle cuisson, belle assiette et cette sauce vierge !, un vrai ravage… Petit fenouil impeccable en accompagnement. Comme chaque assiette depuis le début du repas, elle s’en retourne vide et nette à la plonge.

Espadon rôti au Satay

Espadon rôti au Satay de la Table d’Ugo – Paris 17 – Photo : ©CD

Une viande tout de même ! : Un Gigot d’agneau de Corrèze, fondant et confit, jus de romarin, mousseline de carotte au cumin. Comme un « gigot de 7 heures », cette viande et un délice. Un plat de caractère, une touche de noisettes concassées sur le dessus, une sauce qu’on sauce !, avec ce délicieux pain tiède croustillant de l’artisan Boulanger d’à côté… un bon pain dans un restaurant, c’est important. Du goût, c’est généreux, c’est une cuisine qui vient du cœur.

Vous remarquerez que chaque assiette est un joli tableau… Normal, quand Ugo aime Picasso, Van Gogh… Pour l’œil, c’est très agréable.

Deux desserts pour terminer, 1) Le Cannolo au chocolat, fève de Tonka : Un biscuit croustillant roulé, garnit d’une délicieuse et légère crème de Tonka. Un dessert haut en gourmandise, moi qui suis un « accro » du chocolat, je suis dans un bonheur complet !. Ils sont servis par deux ordinairement, mais ayant deux desserts « à dévorer », je suis resté raisonnable, si on peut dire…

Deuxième dessert : Un Croquant de framboises, crème gingembre et son sorbet « maison » aux framboises. Fruits frais, de saison, un biscuit « maison » pur beurre à tomber, une crème légère et raffinée, croustillante petite feuille « opaline ». Sorbet inoubliable, top. Un dessert qui fera passer un déjeuner parfait.

Croquant de framboises au gingembre

Croquant de framboises au gingembre – Photo : ©CD

Pour conclure : Je suis enchanté. Un jeune chef-propriétaire de 24 ans avec de l’audace, de la créativité, de la rigueur, un léger soupçon de folie nécessaire dans une cuisine qui mérite d’être encore plus connue. Il faut garder à l’œil Ugo Ghion qui devrait en épater plus d’un, faîtes-moi confiance. Seul en cuisine, au salé, au sucré, ce génie est courageux. Tout est réussi, belle palette de couleurs, de goûts… la passion transpire chez Ugo. Ce garçon aux origines franco-italienne a la tête sur les épaules, il faut l’encourager.

Plus d’infos et réservation : latabledugo.com

Christophe Devé – Juillet 2015 – (Merci à Anne Anfrol). Photos : © CD/CG.

Voir l’album photo complet du déjeuner du 9 juillet 2015 sur facebook

La Table d’Ugo – 3, boulevard Pershing – 75017 Paris – Tél : 01 45 72 56 56 – M° : Porte Maillot – Proche du Palais des Congrès.

La Table d'Ugo - 3, boulevard Pershing - 75017 Paris

La Table d’Ugo – 3, boulevard Pershing – 75017 Paris