REPORTAGE : Fabuleuse journée chez Jacques GENIN et son équipe à Paris

Share

IMG_0542Jacques GENIN – Chocolatier – Pâtissier – 133, rue de Turenne – 75003 Paris – 7 heures de Gourmandises – Par Christophe Devé.

Il est certainement l’un des meilleurs Pâtissier, Chocolatier de la place de Paris, mais aussi un excellent Cuisinier et le plus discret d’entres eux…

Ce 24 octobre 2014, 17h30, je suis de retour d’une très belle journée avec Jacques Genin et sa fabuleuse équipe de jeunes prodiges passionnés. 7 heures inoubliables à ses côtés.

Il est 10h00, lorsque j’arrive à la boutique de la rue de Turenne, dès l’ouverture de la porte de service, les parfums du laboratoire envahissent mon esprit et me transportent plus de 35 ans en arrière lorsqu’à l’age de 9 ans j’étais pour mon premier job, plongeur, dans une Boulangerie Pâtisserie en Normandie. Il y a des souvenirs d’enfance qui restent.

Ce qui devait être un simple rendez-vous d’une heure s’est transformé en une journée d’échanges comme rarement j’ai pu en vivre en 20 ans de carrière dans la Gastronomie.

Jacques Genin, c’est un homme au grand cœur, sensible, un Autodidacte de la Gourmandise. Il est natif des Vosges, monte à Paris en 1979, l’aventure commence…

Dans ce reportage, nous avons décidé avec Jacques de mettre aussi en lumière sa jeune équipe qui chaque jour œuvre avec lui. Il n’y a pas que le chef qui compte !, même le plongeur a son importance. Mais avant cela, revenons sur le parcours atypique de Jacques…

Jacques Genin - ParisJacques GENIN : Plus jeune, dans sa région natale, travaille dans les abattoirs !, très vite, il sait que c’est à Paris qu’il faut aller pour sortir de cette aventure qu’il n’aime pas…

C’est alors qu’il monte son premier petit restaurant, « le Basic », une petite salle, 23 couverts ! (près du Sénat), il y œuvre en tant que chef cuisinier « autodidacte » de 1986 à 1991… puis il frappe à la porte de Robert Linx, créateur de la célèbre « Maison du Chocolat » en 1992 afin de devenir Chocolatier ?!..

Il y restera jusqu’en 1996, mais en tant que Pâtissier, une fois de plus « autodidacte » !.. Pour la petite histoire, Jacques Genin à dégusté sa première pâtisserie à l’age de 19 ans, une tarte Tatin, c’était au Grand Café, boulevard des Capucines à Paris, il en parle avec beaucoup d’émotion, comme un « coup de foudre »… A la Maison du Chocolat, il ne touchera pas au fameux Chocolat qu’il rêve de travailler.

Il faut savoir, qu’on arrête pas un Autodidacte lorsqu’il a une idée dans la tête, plus il y a des obstacles, plus il avance : Jacques GENIN, Chocolatier.

Jacques Genin - Noël 2014Il ouvre à la fin des années 90, sa première chocolaterie, « sans jamais avoir touché le chocolat » !..

Il installe son tout premier laboratoire rue St Charles dans le 15ème, frappe aux portes des Grands Chefs de l’époque, signe sa première commande avec le Chef de Cuisine du Plaza Athéné, Eric Briffard, à l’époque c’est Gilles Marchal qui est chef Pâtissier du célèbre palace parisien…

Puis Christophe Felder… le réputé chef Pâtissier du Crillon, lui passe commande, et l’aventure n’est qu’un grand début au Pays de la gourmandise chocolatée. Au final ce sont les plus grands chefs qui lui feront confiance. Un carton !…

Aujourd’hui, la réputation de Jaques Genin est solide, l’homme est respecté de tous. Ses produits de très grande qualité sont convoyés par le « tout Paris » et les touristes du monde entier font escale dans ses boutiques.

Il ne travaille pas, il fait chaque jour ce qu’il aime.

Voici comment avec de la volonté, de la ténacité, du courage, de la passion, de la discrétion… on devient un des meilleurs Chocolatier, Pâtissier français Autodidacte. Il lui faudra des années avant que son travail soit reconnu…

Il y a six ans, il ouvre, sa première Boutique- Salon de Thé au 133, rue de Turenne à Paris, puis le 15 octobre dernier, sa seconde au 27, rue de Varenne dans le 7ème. Les gourmands sont au rendez-vous et ça ne désemplit pas, bien au contraire.

Rien de tout cela n’est possible sans une équipe de jeunes prodiges qui l’entoure. Le succès d’un chef focalise dans la plupart du temps les projecteurs sur « la star » et pas sur le « Staff ». Avec Jacques, c’est l’inverse, et c’est à sa demande que l’objectif de Canal Gourmandises « mitraille » son équipe dans la bonne humeur…

Tout d’abord, SOPHIE : Elle partage l’aventure à ses côtés depuis 11 ans, c’est la « doyenne » des employés. Elle est chocolatière, gourmande. Toujours un mot gentil, cette grande passionnée de la gourmandise est à l’image de Jacques, son double..

RAMIZA (photo de droite) : Avant d’exercer chez Jacque Genin, elle était « petite main », couturière !.. comme quoi il y a des reconversions qui marchent, il suffit de vouloir. C’est par son age, la Doyenne, un peu la « Maman » de l’équipe et ses « petites mains » précieuses dans la maison, elles passent partout. Ramiza est présente depuis l’ouverture.

IMG_0461

ELISA : C’est elle qui, avec un large sourire naturelle, m’a ouvert la porte ce matin à mon arrivée. La fameuse « Tarte au Citron vert, Basilique » de Jacques Genin n’a plus de secret pour cette jeune pâtissière au grand talent. A ses côtés, la délicieuse CAMILLE, qui prépare la fameuse crème Pâtissière à la vanille des fameux « Mille Feuilles » de la maison.

PARI : Oui !, sans S, c’est le prénom de cette talentueuse jeune fille pour qui le feuilletage n’a plus de secret !. Ici, tout est fait « Maison » et à la commande. Côté Chocolat, MATHIEU et THÉO, préparent ce matin d’excellentes Orangettes confites. Depuis 3 ans dans la maison, Mathieu est Chocolatier, quand à Théo, après un CAP de Boulangerie Pâtisserie, il tombe chez Jacques dans le Chocolat. Apprendre, c’est toujours un plus…

PERLA : Légèrement gourmande, CAP de Pâtissier en poche, elle prépare à la commande, les gourmandises qui seront dégustée par la clientèle. Les même gourmandises seront livrées aux clients sur un joli plateau par SIBYLLE : Comédienne, elle débute chez Jacques comme vendeuse il y a un an et ne quitte pas des yeux le Cinéma…

RICHARD : 18 ans, il obtient son CAP Pâtissier à l’age de 16 ans !.. et à son tour il devient « autodidacte » du chocolat, comme Jacques Genin. WILLIAM a 22 ans, il débute sa carrière chez Patrick Roger, autre grand maître chocolatier. Une autre CAMILLE, elle adore la Ganache à la Menthe… Elle débute à l’age de 16 ans dans le métier.

IMG_0502

MELODY : Elle nous vient de Taïwan, prépare le concours « World Chocolat Master » dont la finale aura lieu à Paris en 2015. « Monsieur Genin est un excellent professeur ! »… Mais avant, elle reprend l’avion pour la sélection taïwanaise en novembre. SACHA : Par la taille, le plus grand de l’équipe !, Bac et CAP Pâtissier en poche, ici il travaille le chocolat… Jacques Genin peut tranquillement continuer à garnir son fameux « Paris-Brest », il a une équipe de choc.

IMG_0551

Pour terminer n’oublions pas ANAÏS, en second plan sur notre photo. Elle à 19 ans, obtient sonl’origine cuisinière !, comme Jacques Genin !… Depuis 3 mois dans la maison, CAP de Cuisine et Pâtisserie en poche. Enfin JOËL, l’homme qui à le poste dont jamais personne ne parle mais qui est indispensable dans un établissement. Depuis 2 ans chez Jacques, c’est « l’homme toute main », à la fois plongeur, préparateur et gourmand de chocolat à la Pistache !… Une très belle équipe qui me laisse un merveilleux souvenir.

J’ai rarement été aussi bien de toute ma carrière à faire un reportage… Liberté, indépendance, rigueur, bonne humeur et surtout confiance et aucun mépris. Jacques Genin mérite un 20/20 !.. Ce qu’on c’est dit est gravé dans la mémoire d’Autodidacte que je suis fier d’être aussi. Je vous recommande cette belle maison ou règne l’HUMAIN.

Christophe Devé.

Merci à Jacques Genin et au Service de Presse – Octobre 2014 – Plus d’infos et de gourmandises : jacquesgenin.fr