REPORTAGE : Petits Pâtés, Petits Potins Escoffier chez le Pâtissier Gilles Marchal à Paris

Share
Petits Pâtés Petits Potins Escoffier

Petits Pâtés Petits Potins Escoffier

Le 3ème rendez-vous « Petits Pâtés, Petits Potins Escoffier » c’est un petit grignotage, un coup de blanc et au boulot !…

Organisé par les membres de l’Association Gastronomique pour le maintien du bon renom et des traditions de la Cuisine Française, les Disciples d’Escoffier, ce petit déjeuner de 2 heures faisait bien commencer la semaine !..

Ce lundi 30 mars, de bonne heure et de bonne humeur, Canal Gourmandises était présent dès 8h30 chez le pâtissier Gilles Marchal (9, rue Ravignan – Paris 18)…

Régalez-vous !. Le concept est simple :

Les membres des disciples d’Escoffier organisent un rendez-vous, privé, très gourmand et à la « bonne franquette » chez un chef, dans un lieu gastronomique. Plus de 30 convives étaient présents dans une ambiance très amicale ce matin, en présence de Jean-Pierre Biffi Président International de l’association.

Petits Pâtés Petits Potins Escoffier chez Gilles Marchal

Petits Pâtés Petits Potins Escoffier chez Gilles Marchal le 30 mars 2015

Gilles Marchal et son épouse

Gilles Marchal et son épouse

En toute simplicité et amitié.

Chacun se retrouve et on échange tout en se régalant de gourmandises, en toute amitié. L’occasion de découvrir la toute nouvelle boutique de Gilles Marchal dans ce superbe quartier de Montmartre, ainsi que ses gourmandises : Madeleine au citron, croissant, pain au chocolat, Kouglof et bon nombre de petits gâteaux au goût extraordinaire, le tout fabriqué « Maison », il faut y courir (Métro Abbesses).

Gilles Marchal et son épouse vous accueillent avec un vrai sens du commerce et avec bonheur.

De sa Lorraine natale en passant par le Crillon, le Plaza Athénée, le Bristol ou encore la Maison du Chocolat, depuis novembre 2014, il exerce ses talents dans sa propre boutique. Mille bravos !..

Jérémie Crauser

Jérémie Crauser

Un vrai festin du matin !..

C’était aussi ce matin l’occasion de découvrir les charcuteries et la viande de Jérémie Crauser, artisan Boucher tout droit venu de Marly-le-Roi (78) en région parisienne.

Un jeune boucher passionné qui nous propose de déguster ses spécialités : Saucisse au couteau, terrine aux Mirabelles, carré de cochon au foin, train de côte de bœuf maturé par ses soins au cidre et calva…

Avec un bon pain de campagne bien cuit, nous nous sommes régalés. A 9h00 du matin, comme à la campagne soudainement la vie parisienne stressante se fige. Le bonheur existe.

La Jurasserie Fine à Montmartre

La Jurasserie Fine à Montmartre

Les Montagnes du Jura.

Décidément cette matinée est celle de la bonne « bouffe », les industriels n’ont qu’à se rhabiller, et nous les rhabillons pour le prochain hiver d’ailleurs !..

C’est à deux pas de la pâtisserie de Gilles Marchal que vous trouverez « La Jurasserie Fine » au 6 bis, rue de Ravigan (75018).

Vous y trouverez de bons produits tels que du Jambon de Montagne fumé, du Comté… et autres spécialités du Jura, Doubs, Haute Saône et du Territoire de Belfort… Une épicerie fine proposant : salaisons, fromages, bières, vins, miels, huiles, confitures, absinthes, apéritifs anisés…

Un bon moment qui s’achève ce lundi 30 mars 2015 vers 10h30. Oui le bien manger existe encore à condition de se rendre chez les artisans commerçants de France, dans votre quartier, plutôt que dans les grandes surfaces. L’humain, le sens de l’accueil, les conseils et la qualité des produits, c’est votre petit commerçant. C’est aussi ce que défend l’association des Disciples d’Escoffier. Merci de faire de notre gastronomie un plaisir qui n’a pas de prix.

Christophe Devé – Mars 2015 – Merci à Maryse Masse.

l'Agneau de Pâques de Gilles Marchal

l’Agneau de Pâques de Gilles Marchal

A propos : L’Esprit Escoffier, c’est l’égalité entre Disciples, sans distinction de grade, la transmission des connaissances, le respect de la culture et de l’évolution perpétuelle de la cuisine, la recherche et la réalisation d’actions pour une cause caritative.

C’est ce que rappelle le Président lors de l’ouverture de chaque Chapitre, qui est la cérémonie d’intronisation des nouveaux Disciples Escoffier.

Cet Esprit Escoffier est totalement en accord avec ce que Auguste Escoffier a montré tout au long de sa longue vie. Bien qu’il fut une véritable star, il est toujours resté humble, défendant farouchement les cuisiniers, ne cessant de transmettre tant par le Guide Culinaire que par ses nombreux articles dans l’Art Culinaire.
Il a toujours été parfaitement conscient de l’évolution de la cuisine.

En 1904, dans la préface de la première Édition du Guide, il écrivait :  » Alors que tout se modifie et se transforme, il serait absurde de prétendre fixer les destinées d’un art qui relève par tant de côtés de la mode et est instable comme elle. « ;

Escoffier a aussi été tout au long de sa vie soucieux des autres et de la misère de beaucoup. La rédaction de son Manuel pour l’extinction du paupérisme le prouve largement.

Lorsqu’un nouveau Disciple est intronisé, il s’engage alors à respecter l’Esprit Escoffier en prêtant ce serment :  » Je fais le serment de transmettre, de servir, et d’honorer la Cuisine, sa culture et son évolution permanente. « 

Plus d’infos : disciples-escoffier.com

Canal Gourmandises : C’est toujours l’heure de dévorer une gourmandise !..