NOËL 2014 : La Bûche de Yann Brys, un vrai tourbillon de fête !

Share

Bûche Noël 2014 de Yann BrysNOËL 2014 : La Bûche de la Jeune rue par Yann BRYS – Meilleur Ouvrier de France Pâtissier.

En attendant l’ouverture de sa boutique « Tourbillon », en 2015, dans « La jeune rue » à Paris, voici sa bûche de Noël qui sera en vente cette année sur commande…

Pour 6/8 personnes son prix est de 72 euros : commandebuche@lajeunerue.com

Ne vous y trompez pas… Elle est belle, élégante et sera parfaite pour le soir de Noël. Seulement, cette divine minaudière, vous ne la prendrez pas à la main mais la porterez à la bouche. Elle est à la pâtisserie ce que la Haute Couture est à la mode : Française par essence, impeccablement réalisée, authentiquement délicieuse, emblème du savoir-faire hexagonal, de l’artisanat et des magnifiques produits labellisés bleu, blanc, rouge.

La Bûche de Noël réalisée par Yann Brys est le premier artefact gourmand de La Jeune Rue : elle en symbolise la philosophie, elle a valeur de manifeste car elle en illustre tous les engagements et met à l’œuvre les hommes qui les partagent.

Un Chef virtuose en voluptés sucrées (entendez ici ni douceâtres, ni sirupeuses), Yann Brys, qui œuvre sur les propositions pâtissières de La Jeune Rue (des futurs pâtisserie et glacier, ainsi que les desserts proposés dans les restaurants).

Des paysans-partenaires convaincus que le simple bon sens est la vertu principale de l’agriculture : respect des saisons, production raisonnable et raisonnée, conscience que le temps a valeur d’excellence…

Enfin une sélection de produits intrinsèquement succulents parce qu’ils proviennent précisément de ces mains-là.

Ainsi du beurre de la ferme de Champ Secret en Normandie , de la crème et du lait de la Laiterie d’Etrez en Bresse ou de la farine de blé ancien de Roland Feuillas dans l’Aude…

Et quand une note d’exotisme nécessite un approvisionnement étranger, il est dûment certifié bio ou équitable : vanille, fèves de cacao…

Bûche Noël 2014 de Yann Brys

Mais de quoi cette bûche est-elle le goût ? : Car, après tout, là est le principal : le régal convivial, la réunion des appétits autour de la table de fête. En voici la liste, strate après strate, digne d’un poème qu’aurait pu écrire Vatel. Un croustillant aux éclats de noisettes et de sablé pour fondation, surmonté d’un biscuit moelleux aux noisettes du Piémont, lui-même couronné d’une marmelade de mandarine Kabosu, enchâssé d’un crémeux noisettes, recouvert enfin d’une mousse au chocolat au lait de la République Dominicaine
et d’une crème de vanille Bourbon de Madagascar.

Au sommet de ce petit chef d’oeuvre alléchant, le fermoir précieux de la minaudière : un Tourbillon fait en meringue italienne. Ce même Tourbillon, création originale de Yann Brys, qui lui permit de gagner ses galons de Meilleur Ouvrier de France et qui sera désormais une signature des nombreux desserts bientôt imaginés par le Chef Pâtissier de La Jeune Rue.

Ce coquet dessert, à déclamer bien haut et joyeusement la bouche pleine, a tout d’un entremet contemporain, bénéficiant du tour de main expert de Yann Brys qui sait marier délicatement saveurs et textures, comme un jeu de piste gustatif, exquise épiphanie avant l’heure pour chacun des convives.

La bûche de La Jeune Rue ? Une gourmandise un peu gourgandine, une précieuse délicieuse, une Merveilleuse qui a ses lettres de noblesse, celles du bon et du beau à son meilleur. La Bûche de La Jeune Rue – Sur commande : commandebuche@lajeunerue.com pour 6/8 personnes — 72 euros.

SAM_3556YANN BRYS : Yann Brys est le Chef Pâtissier de La Jeune Rue. Il sera aux commandes de la pâtisserie créée par le designer Nendo et du glacier imaginé par le décorateur parisien Vincent Darré.

Il coordonnera également les propositions sucrées des restaurants de La Jeune Rue en interprétant chaque thématique à travers des créations mettant en scène les produits issus de l’agriculture vertueuse.

Depuis sa formation de pâtissier, Yann Brys a évolué dans les brigades sucrées des grandes
Maisons, restaurants étoilés et Palaces parisiens. Il cultive alors son goût de l’excellence, une technique pointue, une créativité personnelle et surtout l’amour des beaux produits.

Il entre à la Maison Dolloyau en 2001 et en devient le directeur de la création jusqu’en 2013. Au cours de cette expérience qui le fait reconnaître parmi la nouvelle génération de Chefs Pâtissiers français, il devient un membre actif du Club des Sucrés aux côtés de Christophe Michalak et Christophe Adam, intègre l’association Relais Desserts en 2004 et l’Académie Culinaire de France en 2006. Puis il obtient le titre prestigieux de Meilleur Ouvrier de France en 2011.

C’est une rencontre informelle avec Cédric Naudon en 2013 qui lui permet de rejoindre le projet de La Jeune Rue. Tous deux partagent la passion des produits bruts et l’envie de les sublimer avec justesse et créativité. Fasciné par l’ambition et la promesse de La Jeune Rue, Yann Brys décide alors de rejoindre l’équipe de Chefs talentueux du projet aux côtés du Chef Antonin Bonnet.

By Christophe Devé et Service de presse – Photos : SdP – Novembre 2014

Un excellent Chocolat chaud ?, voici notre recette, à l’Ancienne…