PALMARÈS Gault & Millau 2015 : Cuisinier de l’année Yannick Alléno

Share
Yannick Alléno (©CD - septembre 2014)

Yannick Alléno (©CD – septembre 2014)

PALMARÈS : Gault & Millau 2015 – Comme chaque année, le fameux guide, à paraitre le 23 octobre prochain, dévoile son classement des chefs Cuisiniers, Pâtissiers de l’année.

Un moment certainement très attendu dans l’année tout comme la sortie du Michelin.

La récompense d’un travail bien fait, dans l’excellence pour les lauréats de la profession et une belle reconnaissance de leur passion. Voici donc le palmarès du Guide Gault & Millau pour l’année 2015

Le Cuisinier de l’année : Yannick Alléno qui œuvre chez Ledoyen, Paris, 8e, agé de 45 ans, il est né à Puteaux dans les Hauts-de-Seine (92). Il fait partie du cercle très fermé des plus grands chefs de cuisine du monde depuis 2007 avec sa troisième étoile obtenue pour son travail exécuté à l’Hôtel Le Meurice, à Paris. Elu chef de l’année par ses pairs en 2008, il se distingue par son talent à réinventer les plats de la cuisine traditionnelle dont il donne une interprétation qui mêle précision et étonnement. C’est dans les produits du terroir qu’il puise son inspiration pour créer des ponts entre classicisme et modernité.

Dès lors, Yannick Alléno, perfectionniste et passionné, continue de développer son talent en proposant une gastronomie haute en créations. En 2008, il crée son groupe de restauration qui a pour vocation de diffuser des concepts et des produits signés en France et à l’international dans le domaine de la restauration de luxe.

Les nouveaux lauréats aux 5 toques : Frédéric Anton (Le Pré catelan, Paris, 16e) et Alexandre Gauthier (La Grenouillère, La Madelaine-sous-Montreuil, Pas-de-Calais)

Les Nouveaux 4 toques : Jean-Luc Rocha (Château Cordeillan-Bages, Pauillac, Gironde), Fabien Lefebvre (L’Octopus, Béziers, Hérault), Éric Westermann (Buerehiesel, Strasbourg, Bas-Rhin)

Meilleur chef pâtissier de l’année : Fabien Berteau (Pur’, Paris, 2e), Alexis Albrecht (Au Vieux Couvent, Rhinau, Bas-Rhin)

Meilleur sommelier de l’année : Fabrice Sommier (Georges Blanc, Vonnas, Ain)

Meilleur jeune sommelier de l’année : Sylvain Nicolas (Guy Savoy, Paris, 17e)

Meilleur directeur de salle : Frédéric Kaiser (Épicure Le Bristol, Paris, 8e)

Meilleur accueil : Maryse et Michel Trama (L’Aubergade, Puymirol, Lot-et-Garonne)

Les 8 grands de demain : Aureìlien Crosato (Solena, Bordeaux, Gironde) ; Julien Dumas (Lucas Carton, Paris, 8e) ; Guillaume Foucault (Pertica, Vendôme, Loir-et-Cher) ; Freìdeìric Lefebvre (La Carambole, Schiltigheim, Bas-Rhin) ; Yohann Lemonnier (Initial, Caen, Calvados) ; Anthony et Fumiko Maubert (Assa, Blois, Loir-et-Cher) ; Alexandre Mazzia (AM, Marseille, Bouches-du-Rhône) ; Guillaume Monjuré (Paleìgrieì, Lyon, Rhône).

Mais aussi la longue liste des 28 jeunes talents : Christophe Lerouy (Christophe Lerouy, Orschwiller, Bas-Rhin) ; Vivien Durand (Le Prince Noir, Lormont, Gironde) ; Damien Livrozet (Au Comptoir de Damien, Lusigny, Allier) ; Keigo Kimura (L’Aspeìrule, Auxerre, Yonne) ; Baptiste Denieul (Auberge Tiegezh, Guer, Morbihan) ; Pauline Teston-Unger (Les Linottes Gourmandes, Tours, Indre-et-Loire) ; Benoît Dorapheì (L’Hibiscus, Orleìans, Loiret) ; Maxence Geìrard (La GourmandieÌre, Carignan, Ardennes) ; Damien Hacquard (Les Échevins, Mouzon, Ardennes) ; Julien Diaz (L’Oggi-Chez Charles, Lumio, Haute-Corse). Anthony Serra (Château de la Dame Blanche, Geneuille, Doubs) ; Adrien Ferrand (KGB, Paris, 6e) ; Arnaud Morel (Habemus, Paris, 2e) ; Oscar Garcia (La Maison d’UzeÌs, UzeÌs, Gard) ; Daniel Lutrand (Le Pastis, Montpellier, Hérault) ; Cyril Auboiroux (Les 7, Tulle, Corrèze) ; Charles Bentz (Le 27 Gambetta, Nancy, Meurthe-et-Moselle) ; Nicolas Brousse (Monsieur Marius, Toulouse, Haute-Garonne) ; Quenty Bourdy et Noeìmie Honiat (L’Univers, Villefranche-de-Rouergue, Aveyron) ; Simon PageÌs (Le Gabbro, Lille, Pas-De-Calais) ; Yoann Lavalley (La Table d’hôtes, Ouistreham, Calvados) ; Olivier Da Silva (Odas, Rouen, Seine-et-Maritime) ; Nicolas Coutand (Les Genêts, Brem-sur-Mer, Vendée) ; Seìbastien Porquet (La Table des corderies, Saint-Valery-sur-Somme, Somme) ; Fabrice Salzat (L’Art des mets, Angoulême, Charente) ; Cyril Gleìmot (Coteaux et Fourchettes, Cairanne, Vaucluse) ; Marco Vigano (Aux Anges, Roanne, Loire) ; Yann Espenel (Carabasse, Beaulieu, Ardèche).

C’est vous dire si les métiers de bouche sont en France en pleine forme et que nos chefs ne manquent pas de passion, de courage et de professionnalisme à lire le Palmarès 2015 du guide. N’oublions pas aussi tout ceux qui œuvrent chaque jour dans l’ombre pour nous régaler. Le Gault & Millau 2015 en librairie le 23 octobre 2014.

By Christophe Devé – Service de Presse – yannick-alleno.com – Photo : © CD – Octobre 2015

Du 29 octobre au 2 novembre, le Salon du Chocolat de Paris à 20 Ans !