REPORTAGE : Le Bustronome à Paris, le bus-restaurant pas que touristique

Share

Le Bustronome - ParisREPORTAGE : Départ au 2 avenue Kleber – 75016 Paris – Métro/RER : Charles de Gaulle Étoile. Destination GOURMANDISE et découverte de Paris.

Faire un beau déjeuner ou dîner confortablement installé à la table d’un bus à Paris ?, c’est possible et c’est bien, pas que touristique grâce au « Bustronome », un nouveau concept parisien.

Cette idée est originale, elle vient de deux amis auparavant dans « la finance et l’informatique ». On pourrait se dire « encore un attrape touriste » !, mais non.

Certes, nos amis visiteurs de Paris peuvent prendre place dans ce « restaurant sur roues » mais le concept se prête très bien à un repas d’affaire, un dîner en amoureux, un déjeuner de travail, un restaurant entre amis ou en famille ou seul !, pourquoi pas !.. Il faut compter entre 2h30 et 3h00 de voyage.

Canal Gourmandises était convié à « tester » au Dîner le concept ce mardi 21 octobre et c’est approuvé, voici pourquoi : Non pas parce que nous étions invités, non, mais parce qu’il s’agit d’être objectif afin de ne pas vous envoyer dans le décor.

« Avant de vous dire ce que je pense de la table, faisons le tour du propriétaire et dans les coulisses pour vérifier le moindre détail de haut en bas… »

C’est vrai le concept est parfait, le bus confortable, propre, jusqu’au « WC » irréprochables (rdc) disposant même de petites serviettes blanches « essuie-mains » individuels, d’un lavabo à la robinetterie « stylée »… Pardon, mais dans un restaurant, la propreté des commodités en dit long sur l’établissement et dans le cas présent c’est une très bonne note.

IMG_0354Côté cuisine, au rez-de-chaussée : L’espace n’est pas très grand, mais juste ce qu’il faut pour que le repas soit bien préparé par la personne en charge de cette tâche.

Les plats sont élaborés chaque jour dans une cuisine extérieure au bus, puis sur place on réalise la mise en assiette, les finitions, le dressage. Cela n’empêche en rien la qualité qui est au rendez-vous.

De plus, la cuisine donne sur « la rue », histoire de tout vous montrer, cette cuisine ouverte et très propre, organisée et le chef du « Bistronome » connaît le métier, il n’est pas ici que pour mettre dans les assiettes la marchandise selon un schéma. C’est rassurant de le savoir… La carte est revisitée au moins tous les deux mois et l’équipe essaie de respecter les produits de saison, c’est un bon point.

IMG_0352

IMG_0365Allons à l’étage, dans la salle de restaurant : Après avoir monté quelques marches, on découvre la salle et surprise…

Avec une capacité de 38 couverts, c’est tout de même suffisamment spacieux pour ne pas se sentir « les uns sur les autres » et passer un bon moment.

Les sièges sont très confortables, rembourrés, le décor est chaud, sobre, mais très agréable pour un bus. De toutes les façons, vous serez émerveillés par la vue sur Paris à travers les baies vitrées et surtout à l’abri des intempéries et de la pollution…

L’endroit est climatisé, en hiver comme en été, et les amoureux de Paris en redemandent. Ambiance musicale, belles chansons françaises, le son n’est pas trop fort, ce n’est pas une « boite de nuit » !. Reste à découvrir le dîner, ou le déjeuner, si vous préférez le midi.

Bustronome ParisPassons à table : De petite table, mais assez grande pour s’y retrouvez, le bus avance entre 15 et 20 km heure, pas de grandes secousses, mais tout est pensé pour que rien ne tombe… Un aménagement astucieux pour les verres, les bouteilles, le moulin à poivre et sel.

Les tables sont de belle facture ainsi que les couverts, c’est important. La serviette, pas en tissus, mais de qualité est soigneusement pliée et présentée sur un beau set de table.

Pour les « touristes », un système de carte « Tour- Audiopen » sorte d’audio-guide est à disposition, en anglais, français et autres langues ainsi que la « WIFI » si vous le souhaitez, c’est pratique, il faut le signaler.

IMG_0383Les Menus sont différents que vous veniez au déjeuner ou au dîner : Dans notre cas, nous avons testé le Dîner, de l’apéritif au café, voici le résultat, en toute franchise.

En premier il faut signaler la qualité des boissons, Champagne « Jacquart », vin blanc de Pouilly Fumé et Rouge de qualité (à consommer avec modération), eaux de grandes marques jusqu’aux jus de fruits signés Alain Milliat, une référence, (Quelques « bricoles » à grignoter seraient un plus au moment de l’apéritif).

Dès votre installation, le Chef de Rang vous amène deux belles tranches de Pain de Campagne et du beurre de qualité, demi-sel. On ne résiste pas à la tentation de la « tartine beurrée » !.. De plus, le pain, c’est selon vos besoins tout au long du voyage, on n’en manque pas… Tout est prévu et de toute façon, c’est impossible pour le chef de se ravitailler pendant le trajet!..

DÎNER EN SIX PLATS – En première entrée : Nous commençons par des Gambas en fraîcheur, taboulé de légumes croquantes et salade d’herbes fraiches en verrine. C’est frais, léger et ouvre bien l’appétit, selon votre goût vous pouvez ajuster l’assaisonnement en sel poivre. La quantité est bonne, c’est une petite entrée qui passe bien.

IMG_0358Le Bustronome Paris

Deuxième entrée : Un Foie gras de canard sur son pain végétal, sucrine, concassée et chutney de tomates. Ce soir, nous avions en plus le droit de déguster le Millefeuille de foie gras de canard et pain d’épices proposé logiquement au déjeuner, donc du 2 en 1… En un mot, succulent, le foie gras est très bon, « on ne se fout pas du monde » si j’ose dire !, la dégustation est parfaite, c’est équilibré, pas « gras », la pointe de fleur de Sel, bon assaisonnement. Avec à ce moment la GRANDE DAME qui vous regarde dîner !, à travers les vitres… Un pur moment de bonheur, on aime. A noter aussi une belle présentation.

IMG_0407IMG_0399

Premier plat : Poursuivons par le Filet de bar poêlé à la fleur de thym, légumes nouveaux et fleur de soucis. Ce plat à du goût !, une belle idée, la cuisson du poisson bien réalisée, un peu ferme mais bon. La sauce est bonne, l’assiette est jolie, un seul regret pour moi, les asperges qui ne sont plus de saison (avril/mai/juin). Mais nous étions ce soir sur la carte d’été, celle d’Automne arrive dans les prochains jours… Entre deux, un joli petit coup d’œil sur l’obélisque de la Place de la Concorde, juste magique !..

IMG_0413Paris

Deuxième plat : Un Quasi de veau rôti, ganache de pomme de terre, quelques girolles et expression de carottes et sauce vierge. La saveur est au rendez-vous, la viande bien cuite, les carottes un peu trop croquantes… les Girolles excellentes, j’adore, la ganache (nom plus utilisé habituellement pour un dessert), de pomme de terre a de l’intérêt. C’est un plat légèrement « rustique » et de bon goût. C’est à présent l’heure de faire une halte face à la merveilleuse « Notre-Dame de Paris » qui veille sur nous… Splendide, romantique !.. Vraiment, la soirée est belle, l’ambiance très agréable.

IMG_0429IMG_0431

Comme dans tout bon repas, le fromage : Un Rocamadour, huile d’olive et romarin, confit d’abricot. Tellement bien présenté qu’on pense tout de suite à un dessert !, mais non. C’est franchement bien fait et c’est bon. Fromage à point, très bon goût et bonne texture, de la qualité une fois de plus. L’abricot est tendre, le mélange des saveurs étonnant. Une belle « avant-fin » de dîner. Moi qui adore le fromage, pas de déception.

IMG_0434

Le Dessert et la fin du voyage gourmand : Un biscuit Sacher, crémeux de Chocolat Gianduja, Café Arabica, huile de Grué de Cacao, Framboise… : Joli, simple, léger, peu sucré donc pas écœurant, il passe bien pour terminer le repas. Pour finir un bon café.

IMG_0438

Pour nous résumer : Une belle idée, une belle prestation qui mérite qu’on en parle, loin des clichés touristiques, oui très loin. Mais évidement, nos amis touristes sont les bienvenus. Ici on attache de l’importance aux choses et aux gens. Le service est efficace et discret… On se sent bien et en rentrant « à la maison », l’impression d’avoir passé un excellent moment de détente, très original. C’est ce que je pense, mais je vous laisse vous faire votre propre avis sur la question. Christophe Devé.

Plus d’infos, tarifs et gourmandises : www.bustronome.fr